Imprimer cette page

Thailande


"Nation, religion, monarchie"
 

CAPITALE BANGKOK
SUPERFICIE 514 000km²
POPULATION 65 892 000 
LANGUE THAÏ
RELIGIONS bouddhisme (95%), musulmans (4%), autres (1%)
MONNAIE 1 Bath (THB) = 0.02€
DECALAGE HORAIRE GMT+7h


1- carte




2- Un peu d'histoire
 

VIe siècle:Un important réseau de communautés agricoles prospèrent entre Pattani et Lamphun. Le bouddhisme theravada (ou hinayana) est en plein essor.

VIIe/XIesiècles:Les Khmers, grâce à leurs conquêtes, exercent une grande influence sur l'art, la religion et la linguistique. Les anciens Thaïs, après s'être fixés dans le sud et le sud-ouest de la Chine, émigrent au nord de la Thaïlande, où ils fondent le premier royaume thaï, le Nam Chao. La prise du pouvoir, en Chine, par les Mongols de Kubilai Khan provoque une grande migration vers le sud.
XIIIe/XIVe siècles:Plusieurs principautés thaïes de la vallée du Mékong, profitant du déclin de l'empire khmer, s'unissent et créent le royaume de Sukhothai ("Aube de la félicité"), considéré comme le premier vrai royaume thaï. Elles formeront par la suite le Lan Na Thai (le pays du "million de rizières thaï").
XIVe/XVe siècles:Période Ayuthaya. Grande puissance militaire (provoquant la chute finale d'Angkor) et économique ; Ayuthaya est l'une des plus grandes et des plus riches cités d'Asie.
1765:Invasion birmane. La capitale tombera deux ans plus tard et tous les manuscrits, temples et statues seront détruits.
1782:Fondation de l'actuelle dynastie des Chakri. Rama Ier déplace la capitale à Bangkok.
1932:Un groupe d'étudiants thaïlandais vivant à Paris organise un coup de force victorieux contre la monarchie absolue, qui devient une monarchie constitutionnelle avec un pouvoir partagé entre civils et militaires.
1939:Le Siam devient la Thaïlande (Prathet Thai en langue thaïe).
1980:L'accession de Prem Tinsulanonda au poste de Premier ministre met fin à plusieurs décennies d'extrême agitation politique.
1991:Nouveau coup d'état. Les élections de l'année suivante amèneront toutefois au pouvoir Chuan Leekpi, leader du Parti démocrate. Vont s'ensuivre de nouvelles élections, des démissions en chaîne, des scandales. L'histoire politique de la Thaïlande aura été, au cours de ce siècle, jalonnée de coups et "contrecoups" d'état.
1997:Le 2 juillet, la dévaluation du bath thaïlandais annonce les premiers effets de la crise. En 1998, la récession atteint 12% et 2 millions de travailleurs perdent leur emploi. Deux ans après, cette crise semble surmontée. Le système bancaire est nettoyé est le pays retrouve le chemin de la croissance.
1999:Le 5 décembre : importantes cérémonies marquant le 72e anniversaire du roi - 72 (6 x 12) est un chiffre particulièrement marquant en Thaïlande.
2001:Le Thai Rak Thai Party s'impose sur la scène politique thaïlandaise en remportant les élections parlementaires. En janvier, Thaksin Shinawatra, son dirigeant devient Premier ministre et forme un gouvernement de coalition.
2004:En janvier, l'épidémie de grippe aviaire est confirmée en Thaïlande, premier exportateur de poulet en Asie. Plusieurs pays, dont la France, suspendent leurs importations.Avril 2004, la loi martiale est déclarée dans les provinces musulmanes du sud de la Thaïlande après des affrontements meurtriers entre séparatistes et forces de l'ordre. Au sein d'un pays majoritairement bouddhiste, ces provinces méridionales connaissent d'importantes difficultés économiques, propices au développement de revendications communautaires.
2004/2005: Le raz de marée du 26 décembre 2004, causé par un séisme d'une magnitude de 9,2 sur l'échelle de Richter au large de l'île de Sumatra (Indonésie) ravage les côtes du sud de la Thaïlande. Outre les dégâts matériels, les vagues meurtrières ont causé la mort de plus de 5000 personnes. Après quelques mois d'apaisement suite à la catastrophe, le conflit avec les séparatistes musulmans reprend de la vigueur. Le 4 avril 2005 trois bombes explosent simultanément à Hat Yai et Songhka, dans le sud du pays.

[ www.wikipedia.org]

[Source  www.lonelyplanet.fr]



3- Divers mais néanmoins importants

Sports nationaux:


La boxe thailandaise

La violence, escamotée dans les rapports excessivement polis du quotidien, s’exprime à fond dans ce sport national. Le combat est impitoyable : on se sert non seulement des poings mais aussi des genoux, des coudes et des pieds.
Le spectacle est également dans la salle. Il faut assister à un match de boxe thaïe dans l’un des deux amphithéâtres de Bangkok, à Lumphini (Râma IV Avenue) ou à Ratchadamnoen (sur Ratchadamnoen Nok).

Cuisine et boissons:

La base de la cuisine thaïe est le riz. On le fait frire et on l'accommode de mille manières (avec poisson, bœuf, porc, crabe, crevettes). La plupart des plats sont épicés. Un peu, ou alors beaucoup.

La richesse des fruits met l'eau à la bouche : ananas, papaye, mangue, noix de coco, ramboutan, pomelo (sorte de pamplemousse), mangoustan, pastèque, jack fruit (jacquier) et le célèbre durian. Ce dernier, sorte de ballon de rugby agrémenté de piquants triangulaires, est très prisé par les Thaïs.

L'alcool

le whisky local : le mekong, auquel on ajoute du Sprite

La bière thaïe Singha Beer est bonne et pas bien chère. Idem pour la Leo Beer ou la Chang Beer.

[Source www.routard.com]



4- A voir / A faire

A voir:  les vestiges des royaumes thaïs, les somptueux temples khmers, les bouddhas et leurs luxueuses demeures, les rizières du Nord-Est, la jungle du Nord, Bangkok, Chiang Mai, le Triangle d'or.

A faire: Trek, artisanat, archéologie





Previous page: Myanmar
Next page: Laos