Imprimer cette page

Thailande

Bangkok - le 04 Janvier 2007 à 21h58


Seulement 1 heure d'avion plus tard nous voici 50 ans plus tard, un voyage spatio-temporel qui nous laisse tout médusés. Bon, ok, on veut pas comparer les pays, mais quand meme, le choc culturel avec Yangoon, capitale de Myanmar et Bangkok, capitale de la Thailande est impressionant. Les 3 zozos déambulent, tout agares, dans les rues de la ville pour trouver une guest-house.

Ce sera "Mini-House", une sorte de placard: 4 cloisons fines en guise de murs,  2 lits  ou plutot planches de bois, un ventilo, une ampoule, tout ca juste a coté des toilettes, lieux de papotage des occupants de cette guest-house. Autant dire  que la nuit fut courte et 'courbaturante' dans la moiteur de Bangkok.

Le lendemain matin, on s'est trouvé une autre guest-house, 'My House' pour le meme prix, avec des vrais murs, des 'vrais' lits, et des vrais petits cafards... Fin de l'épisode guest-house, cet avre de paix sera notre pour ces quelques jours.
Début de la visite, par le Palais, l'un des monuments les plus finement décoré de Thailande, dommage que certains batiments soient fermés au public, mais la visite fut interessante.

Ensuite direction le Wat Pho, avec son boudhha couché, d'une certaine longueur: plus petit qu'un terrain de foot, mais plus grand qu'un terrain de tennis (46m x 15m), et promenade tranquille dans l'enceinte.

Apres une collation: ah  il faut savoir que les thailandais mangent 5 fois dans la journée, donc autant dire que les portions sont à chaque fois digne d'un repas de moineau, surtout pour nous... Puis direction Chinatown, dans la pénombre de la nuit, l'activité chinoise se fait quand meme présente, changement de décor, notament les caractères, meme si on n'y comprend rien.
Enfin, au hasard des rues, au bout du quartier indien, découverte d'un marché aux fleurs nocturne, un moment de déléctation visuelle et odorante, et l'impression d'avoir découvert un endroit hors des sentiers battus...


Bangkok - le 06 Janvier  à  22h17


Promenade matinale, ouais enfin vers 11h, dans le plus important marché du pays, Chatuchak, quelque peu déserté par les locaux suite aux attentats du reveillon (environ -30% d'apres le gouvernement).

Il doit y avoir moyen d'y rester une bonne journée de part la diversité des objets vendus: vetements, décorations, chaussures, bibelots, animaux domestiques...

A l'aide du 'skytrain', sorte de métro aerien, tres propre, large, enfin classe, nous voila partis vers le "Thai Boxing Stadium"... Beh ouais fallait bien voir ca. Bon faut savoir que pour les etrangers, c'est plus cher, et que le mieux c'est d'attendre que les combats aient commencés (les 1ers etant peu interessants), pour faire baisser le prix. Forcement nous on etait pas vraiment au courant, donc apres avoir payé l'equivalent de 40 Euros, nous voici dans une salle  pratiquement vide, mais avec des places au 1er rang, ah beh oui quand meme. Ca tombe bien que la salle soit vide, etant de fin connaisseurs de ce sport de combat, nous on venait pas pour l'ambiance, mais pour les combats. Pas crédible??? Bon oui , on s'est un peu fait avoir, mais apres avoir vu 2-3 combats de gamins de 12-13 ans, sans protections, dans une ambiance tamisée, beh d'autres combats se sont enchainés, mais avec des gens un peu plus agés, mais l'ambiance est un peu montée... Pour resumer, sur les 3 zozos, y'a Pym qui se délectait, Sly qui pensait a ce qu'ecrirait L'Equipe le lendemain sur l'OL, et Fil qui se demandait pourquoi les gamins ils jouaient pas plutot au ping-pong.

En route vers le Nord: Lopburi - le 07 Janvier à 22h40


Départ en train vers midi de Bangkok, pour remonter au Nord vers Chiang Mai, premiere etape à Lopburi. 3 heures de train bien agréables, on a du s'habituer avec Myanmar et ses bus, mais quand meme, les trains, enfin ce train, etait bien confortable, propre, et pas surpeuplé.

Nous voila donc arrivés à Lopburi vers 15h, certains d'avoir milles wat et monuments à visiter, mais d'abord, reservation d'une chambre au 'Nett Hotel', petite extermination de fourmis dans la chambre, question d'avoir un semblant de quelquechose, mais dans l'ensemble, c'est dans nos standards.

Direction le palais et le musée... Alors le musée: bon deja, Fil a été le seul a pouvoir y entrer, Pym et Sly se sont fait refouler, 1mn plus tard, pour fermeture plus tot, car soit disant c'etait un jour exceptionel. Ceci dit, il n'y avait rien d'exceptionnel, une collection de statues (Boudhhas, Shiva, Braham et Vishnu, ...) dans des vitrines sans eclairage et sans aucunes explications, seule la boutique des souvenirs etait eclairée...

Apres ce grand moment de solitude, on s'est promené dans le parc du palais en ruine, petit moment de calme apres le tumulte de Bangkok.

Puis 'déambulation', on est tres "je déambule en ville en vetements techniques", dans la ville, donc, et la on prend conscience que ca va etre dur de rester plus d'un jour ici.

Petite biere, et partie du jeu des cochons,  et enfin un repas sur le marché, a piocher dans les différents stands de miam-miam local. Et, car c'est à signaler, Fil a mangé son 1er insecte, sans compter les nombreux moucherons avalés en mobilette, adolescent, dans les rues de Melun. Bon c'etait juste un ver blanc fri, gentiment offert par le marchand, mais quand meme....

Le lendemain, visite du marché local, d'un wat, à la volée, et 1er passage chez le barbier pour Pym et Sly, moment de stupeur, puis de delectation pour les deux zozos fraichement raffraichis derriere les oreilles. Etant donné que toute la ville etait deja visitée, de fond en comble, passage sur Internet: 4h pour  telecharger 5 photos, j'espere que vous avez conscience des efforts qu'on fait...

Et moment agreable de la journée, etant partis pour aller se boire une biere (oui encore, mais jamais plus d'une à la fois), on nous a proposé de jouer au takraw: sorte de foot avec une balle, de la taille d'un ballon de hand, en rotin, le but étant de se passer le ballon sans utiliser les mains. C'était bien sympa.

SUKHOTHAI - le 11 janvier a 21h54

Changement de décor, fini les singes sur les temples, arrivée à Phitsanulok, ville étape classique entre Bangkok et Chiang Mai. Il fait super chaud, l'auberge que l'on trouve est toute mignone (meme si au final ils ont oublié de nous mettre le troisieme lit, mais pour 7 Euros la nuit, on ne peut rien dire).

Visite rapide de la ville, sa fonderie de Bouddhas (et oui, les bouddhas ne naissent pas dans des creches mais bel et bien des mains de l'artiste), son Wat avec un bouddha super prisé en thailande, et surtout ......... PREMIER MASSAGES TAHAILANDAIS. Je passe les details, mais franchement, 1 heure de massage des pieds à la tete pour la modique somme de xxx Baths (par descence je préfère taire le prix, certains sinon prendraient un vol direct, sans retour), c est vraiment de la dynamite, de l'or en bar, du bouddha en chocolat, du petit jesus en sucre. Rien à dire, elles ont vraiment un dont (désolé les filles, on n a pas eu le choix, c etait filles ou filles).

Pour nous remettre de tout cela, rien de mieux qu'une journée baptisée ZOZO RIDER : on enfourche nos Honda 100 cm3 à vitesses, carbu de 12, pot polini, cable d'accelerateur bien tendu (enfin au début, n'est ce pas PYM qui au bout de 10km a réussi à casser la poignée, quelle brute epaisse, on avait dit poignée dans le coin, mais tout de meme faut pas abuser). Seuls les connaisseurs pourront imaginer la grande déferlante de bonheur que l'on a vecu sur les routes thailandaises. 200 KM dans les dents (plus les moustiques et autres betes non identifiées qui nous fouaitaient le casque), des visites de cascades pour se refraichir et surtout reposer nos genous qui a force de toucher dans chaque virage n'en pouvaient plus.

Grande premiere, on a vu nos premiers éléphants en 'semi-liberte', au hasard d'une épreuve type speciale du Paris-Dakar. Quelle chance de tomber sur ces éleveurs au milieu d'une clairiere, isolée, perdue. On s'approche mais pas trop, sous la houlette d'un des hotes qui gentiment nous accompagne,quelle puissance cet animal, ca nous confirme notre envie de faire un trek rapidement à dos de pachiderme. Fin de journée plus paisible, avec diner au marché de nuit le long de la voie ferrée (c est à ce jour toujours nos meilleurs plans pour manger en Thailande ces marchés de nuit, plein de choix dans chaque petit stand, plein de curiosités culinaires, comme en témoigne la photo de Fil avec l'insecte). Ah oui, j'allais oublier, quel nigot, on n allait pas se coucher sans aller se faire masser non plus (enfin, une fois que Pym avait laché les toilettes, une envie de lecture surement) , faut pas deconner non : let's go pour un massage des pieds, une heure c'est court tout de meme, mais que c'est bon.

Aujourd'hui direction le sanctuaire des temples de l'époque SUKHOTHAI, bien sympa, surtout à vélo. Pas mal de vieilles briques, résidus de temples à tout va et statues de bouddhas semblant d'époque. On creve de chaud, mais que c est bon de faire la sieste dans l'herbe a 16h (vous faisiez quoi vous ce jour la à la meme heure?), juste avant le joli coucher de soleil sur un des lacs. On est logé dans une chambre sommaire mais tellement mignone (record battu, 200B la nuit pour 3), avec des petits bungalows autours. Ce soir repas typique, fondue coréenne, visiblement c'est à la mode ici (un bouillon pour faire tremper la viande + légumes puis une sorte de plancha pour les faire dorer).

CHIANG MAI - le 14 janvier a 21h54

Direction une grande ville, la quatrieme de Thailande de memoire (d'elephant). Le voyage est paisible, moins de 4 heures de bus climatise, la grande classe compare a ce que nous avions vecu par la passe (meme si il ne faut comparer :-)).

La ville est grande, on est un peu perdu surtout que la majorite des Guest House nous annoncent qu'elles sont pleines : apres renseignements, on comprendra qu'elles le sont hormis si on reserve un trek via leur intermediaire. Par chance on trouve une chambre qui n'en a que le nom, mais bien situee, pres du marche de nuit.

Le dimanche, Chiang Mai est calme, seul un marche local exclusivement parcouru par des locaux nous sort un peu de cette ville remplie de touristes. Juste pour infos, les touristes que nous voyons sont generalement de type Allemands, 40 ans, moustachus, portant chaussettes + claquettes et tennant a leur bras une "guide" Thailandaise de 25-30 ans, super mignone (on les appelle ici les Escort Girl) : autant dire et re-confirmer si besoin est que nous ne sommes pas du tout dans le meme delire, et que quitter la ville devient urgent pour certains.

TRECK - le 15-16-17 janvier a 21h54

1400 Baths par personne pour 3 jours / 2 nuits dans la foret au nord de Chiang Mai (ils l'appellent la "jungle" ici), c'est la bonne occasion de sortir un peu nos jambes musclees et attaquer la montagne.
On est un groupe de 11 + le guide (5 francais, 2 Australiens, 1 Anglais, 1 Israelien et 1 Hollandais) tous entre 22 ans et 35 ans.

Le premier jour met tout le monde d'accord, 2h30 de rando en montee a travers les bambous, rivieres, cascades, moustiques, poussiere, champs d'opium et surtout plus de 34 degres en plein soleil : plus de 7km et 600m de denivele positif. L'arrivee au sommet, dans un petit village de la tribu Lahu (ne parlant pas thailandais) perdu avec maisons sur pilotis est un vrai bonheur. La soiree se passera paisiblement entre coucher de soleil, feu de bois, repas thailandais et rigolades collegiales. Le lever sera encore plus merveilleux avec cette vallee qui se reveille, un tapis de nuage y serpentant.

La descente a travers la jungle et ses villages bordes de cascades nous permettra de nous rafraichir.

Le dernier jour sera plus decontracte, avec ballade d'une heure en elephant, raft et bambou-radeau. La riviere n'est pas des plus dangereuses mais on a tout de meme reussi a se mettre sur le dos en raft des le deuxieme rapide, et laisser quelques traces sur nos jambes (forcement on passait notre temps a essayer de tremper les autres embarcations). La partie bambou ne nous amenera pas de souvenirs imperissables hormis 2-3 gamelles et un magnifique coince de jambe entre 2 bambous. Retour sur Chiang Mai en fin d'apres midi pour passer une derniere soiree tous ensemble dans le quartier des fetards: le delire consiste a regarder un show de boxe Thai tout en buvant de la biere et en tentant de repousser les assauts repetes des lady-boys (la communaute transexuelle est impressionnante, aussi bien par le nombre que par la difficulte a les reconnaitre) ou autres escort-girls. L'ambiance etait a decouvrir, on l'a fait, pas plus de commentaires.

CHIANG RAI le 19 Janvier a 17h42

Joyeux anniversaire les zozos, 1 mois deja que nous avons quitte le nid...

Nous sommes maintenant prets a passer au Laos, Chiang Rai n'est qu'une etape tranquille-pepere avant de partir vers Chiang Khong, puis d'embarquer sur un "slow-boat" pour une croisiere (sans le capitaine Stubing et son équipage:le barman Isaac, le docteur Adam, la directrice de croisière Julie et Gopher) sur le Mekong, direction Luang Prabang...Si tout se deroule bien, nous serons au Laos demain ou apres demain.

THAILANDE : ON T'AIME, ON T'AIME PAS, mais quand meme on t'aime:

On aime:

- Les t-shirts jaunes en l'honneur du roi
- Les banana-rolls
- Manger dans les marches de nuit pres des gares
- Les cashew-nuts et aussi toute la nourriture thailandaise
- Les massages (thailandais, pieds, body, etc...)
- Le treck dans la jungle
- Les connexions internet qui marchent
- La qualite des routes et des transports en commun
- La beaute des thailandaises, mais par contre c'est dur-dur de leur donner un age
- La nature en general : les waterfalls, oh sorry les cascades, les rizieres, les palmiers, les bambous, etc...
- Les elephants qu'on peut monter dessus, mais pas leur haleine fetide
- Pouvoir echanger les livres et guides dans les librairies
- aller chez le barbier
- Jouer et les voir jouer au takraw

On n' aime pas:

- Le tourisme sexuel: les gros monsieurs plein de poils qui se balladent avec leur "prosti-guide"
- Les thouk-thouk arnaqueurs de Bangkok et comperes
- Ne pas savoir si les lady-boys sont des ladies ou des boys (de toute facon ca ne change rien)
- Le manque d'explications dans les sites historiques ou musees
- Les 1/2 sieges de bus au format thai et non international
- Les piments fourbes caches derriere un grain de riz
- Khao San Road a Bangkok pour son ambiance occidentale "m'as tu vu"

Quelques bonnes adresses:
- La Ban Thai Guest House a Sukhotai
- La Namkong Guest House a Chiang Mai pour son treck et ses chambres
- La BonBon Guest House a Phitsanoulok


Previous page: Myanmar
Next page: Laos